Plus de 2000 clientes nous ont déjà fait confiance !
ANNE ELISABETH, Créatrice de Mode indépendante à Paris

Poésie de Sabine Péglion

Poésie de Sabine Péglion

ce qu'"Anne -Elisabeth"  sème
c'est tout un poème
 
on se glisse avec bonheur!
dans les images
de ses voyages
 
on se redresse avec vigueur
quand on essaie tous ses tailleurs
 
pantalons blousons pulls
ici s'entassent se bousculent
 
 couleurs matières formes
s'enlacent et nous transforment
 
il nous faudrait tellement de temps 
pour remercier tant de talents
 
Tu ne peux pas abandonner
toutes tes "fan" sur le pavé
 
elles sont si fières d'être habillées
par une amie qui a choisi
 
avec passion et réflexion
de transformer
             oui en vrai fée
tous les moments de notre vie
 
d'un coup de baguette
de la magie ?
non c'est Anne Elisabeth
et on te dit un grand MERCI

"Je vous habille, vous êtes le moteur de mon inspiration."

J'entends vos désirs de féminité.  Depuis longtemps s'est établi entre nous un dialogue fait de couleurs, de fraîcheur, de singularité. Toujours plus loin, oserais-je, c'est ma petite musique intérieure.

Oui j'ose des imprimés toujours plus forts parce que vous êtes incroyablement audacieuses. Vous arborez des jardins luxuriants, des carnets de route, nous voyageons ensemble, nous parlons fleurs et villes, vergers et volatiles.

Vous me dîtes, je vous accompagne dans votre vie, je vous dis vous êtes mes héroïnes.

[...] Tout savoir sur Anne Elisabeth

Une feuille de cansondes tubes, une musique qui depuis hier me trotte dans la tête : DOUCE France. Une envie de certaines couleurs, rose blush, pêche, violine, vert bleuté, vert acidulé, lagon, abricot. J’étale les gouaches. Une intention de peinture, sans préméditation.Soudain mes pinceaux s’envolent, en quelque sorte prennent leur liberté. Je suis en retrait, en hauteur, sur une colline, je peins debout, je vois la vallée.

Le tableau prend son rythme, me suggérant des prés, des balles de foin, des arbres embusqués auprès de chaumières. Charles Trenet chante

Des couleurs douces, cotonneuses, reflétant le « Cher pays de mon enfance, bercée de tendre insouciance ». Hommage à un chanteur-poète qui, le temps d’un refrain, m’a inspiré un dessin

Rejoignez-nous !